Pourquoi appelle-t-on certains cousins "germains" et "issus de germains" ?

·1 min de lecture

Stéphane Bern propose chaque jour, dans Historiquement vôtre avec Matthieu Noël, de partir à la découverte de ces expressions que l'on utilise au quotidien sans forcément connaître leur origine. Vendredi, l'animateur nous raconte l'origine de l'expression "cousin germain".

La première chose à savoir, c’est que cette expression n’a rien à voir avec nos amis germaniques. Nos cousins germains, avec qui nous avons un grand-parent en commun, et ceux "issus de germain", avec qui nous avons un arrière-grand-parent en commun, sont nommés ainsi pour une raison étymologique.

D’une manière générale "germanus" vient du latin et signifie "qui est du même sang". Le mot "germain" est utilisé en français depuis le 12ème siècle et vient  de "germen" qui signifie "germe". Sa racine latine a d'ailleurs donné en espagnol "hermano" et "hermana" qui signifient frère et sœur.

En Roumanie, on parle de "cousin doux"

Utiliser le mot "germain" pour désigner un cousin proche est spécifique à la France. En anglais on dit "first cousin", comprendre "cousin au premier degré". En Roumanie on parle poétiquement de "cousin doux". A Montréal on utilise par ailleurs l’expression de "cousin de la fesse gauche" pour désigner tout membre de la famille au sens le plus large du terme.

Le fait d’utiliser le mot "germain" pour désigner un Allemand vient quant à lui de deux mots celtes : "gair", qui veut dire voisin, et "man" qui signifie peuple. Cela veut dont littéralement dire le "peuple voisin".  

...
Lire la suite sur Europe1