Pourquoi Beyoncé doit-elle réenregistrer une chanson de son dernier album ?

Un passage en studio imprévu. La superstar américaine Beyoncé va devoir réenregistrer une chanson de son nouvel album, Renaissance. Cette annonce fait suite à de vives critiques sur les réseaux sociaux, après l'utilisation d'un mot d'argot considéré comme une insulte par les personnes handicapés.

Un mot qui fait polémique

En l'occurrence, ce terme se trouve dans le titre Heated, écrit en collaboration avec le rappeur canadien Drake, dans lequel la chanteuse chante : "Spazzin' on that ass, spazz on that ass".

Dérivé de l'adjectif "spastic" ("spastique"), le terme "spaz", en anglais, peut être utilisé pour se moquer de personnes souffrant d'une infirmité motrice cérébrale et peut être associé au sens large aux termes "crétin", "dérangé" ou encore "empoté". Aux Etats-Unis, le mot "spaz" est peu fréquent et semble plutôt qualifier une personne jugée "hors de contrôle" ou qui agit de manière "erratique".

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Un précédent avec la chanteuse Lizzo

Pour tenter d'éteindre un début d'incendie sur les réseaux sociaux, Beyoncé va donc réenregistrer la chanson incriminée en "remplaçant" le terme "spaz", a écrit à l'AFP une porte-parole de l'artiste. Cette dernière assure que "le mot n'avait pas été utilisé de manière intentionnelle pour blesser". La même histoire était arrivée en juin à la chanteuse américaine Lizzo, qui avait dû réenregistrer son titre Grrrls pour supprimer le même terme argotique &...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles