Voici pourquoi Bottega Veneta a fermé son compte Instagram

Capucine Tissot
·1 min de lecture

La maison de luxe italienne a dévoilé son nouveau projet : un magazine en ligne qui prend la place de ses réseaux sociaux.  

En matière de communication, on a tendance à dire qu’il est indispensable qu’une marque soit présente sur les réseaux sociaux. Mais que se passe-t-il lorsqu’elle choisit de les bouder ? En janvier 2020, Daniel Lee, directeur artistique de Bottega Veneta, supprimait les comptes Instagram, Facebook et Twitter de la maison italienne. Bouleversée, la planète mode s’interrogeait. À l’ère du tout digital, comment la griffe de luxe, aussi connue soit elle, allait-elle pouvoir faire parler d’elle dans ces conditions ? On connaît enfin la réponse. 

À lire aussi : Histoire d’une tenue : le t-shirt Gap de Sharon Stone aux Oscars 1996

Une nouvelle façon de communiquer

Revenant aux fondamentaux, Daniel Lee imaginait un avenir numérique, mais plus convivial, loin des jugements des réseaux sociaux. Au programme : un journal digital baptisé « Issue », pensé pour mettre en lumière des collaborations artistiques à travers des vidéos, sketches et shootings avec les pièces des collections Bottega Veneta. Pour le premier numéro, la griffe a invité des artistes de renoms à y apporter leur touche personnelle. Ainsi, Missy Elliott revisite son célèbre titre « Hot Boyz », Oumi Janta, la patineuse à roulettes allemande qui s’est faite connaître sur Instagram, apparaît dansant jusqu’au bout de la nuit et le photographe Tyler Mitchell présente sa version des mules tissées de la marque.

Le magazine sera publié quatre fois par an afin de coïncider avec...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi