Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il géolocalisé sa femme Delphine avant sa disparition ? La réponse de son avocat

·1 min de lecture

Mauvaise nouvelle pour Cédric Jubillar. Jeudi 8 juillet 2021, la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Toulouse a rendu sa décision : l'époux de Delphine Jubillar reste en détention provisoire. Le 18 juin 2021, le père de famille a été mis en examen pour "homicie volontaire sur conjoint" et placé en détention provisire. Soupçonné d'avoir tué sa femme Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, il demeure incarcéré à l'isolement au sein de la prison de Seysses, près de Toulouse. Depuis son incarcération, ses avocats Me Jean-Baptiste Alary, Me Emmanuelle Franck et Me Alexandre Martin critiquent une enquête qu'ils estiment être dirigée à charge contre leur client. Selon ces derniers, le dossier ayant permis de le mettre en examen est tout simplement "vide". Face à ces propos, la Cour affirme que la détention de Cédric Jubillar permet d'ôter toute possibilité de pression sur les témoins et de préserver les indices et les traces.

Parmi les éléments qui ont conduit à la mise en examen de Cédric Jubillar : le stratagème qu'il avait organisé pour surveiller son épouse quelques mois avant sa disparition. Courant 2020, Delphine Jubillar avait débuté une relation extra-conjugale avec un homme demeurant à Montauban. Visiblement attachée à cet homme, la mère de deux enfants était plus que jamais décidée à divorcer de Cédric Jubillar. En découvrant l'existence de cet amant, son époux avait entrepris de la reconquérir à travers une lettre d'amour, mais aussi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles