Pourquoi cette chapelle sème la discorde dans ce village des Deux-Sèvres

"Nous sommes entrés par la volonté du peuple, nous sortirons à la puissance des baïonnettes." La messe est dite. Dans les Deux-Sèvres, une chapelle divise les habitants autant qu'elle les rassemble. Plusieurs partis se réclament propriétaires des murs. Comme le rapporte Ouest-France, cette chapelle qui est située dans le village de cent habitants, Oroux, relie par une porte un château et une église. De fait, le châtelain revendique sa propriété, tout comme la commune. Et cela dure depuis plus de vingt ans. À la fin de l'été, les tensions ont monté d'un cran, explique le journal local.

Jeudi 31 août, 25 habitants se sont réunis dans l'église Saint-Martin de Oroux. Ce jour-là, une réunion s'est tenue entre la municipalité, le propriétaire du château et le cabinet Alpha Géomètre, afin de déterminer les limites de propriété de chacun. Les spectateurs étaient venus pour soutenir la mairie avant de s'emporter. Selon Ouest-France, la géomètre a même dû demander aux habitants de se calmer ou bien de quitter cette réunion.

L'été 2022 avait également été marqué par des tensions. La chapelle étant reliée par une porte, la mairie avait décidé de la fermer à clé, empêchant alors le passage de la famille du château. "Il aimerait pouvoir accéder librement à sa propriété, la chapelle", note Ouest-France. La mairie demande une preuve concrète que cette chapelle appartient au châtelain, sans cela elle ne rouvrira pas la porte. Après un courrier recommandé et un courrier de l'avocat du propriétaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite