Pourquoi le choix de la brosse à cheveux est important après 50 ans

Se brosser les cheveux n’est pas un geste anodin. En plus de démêler les nœuds, elle nettoie et entretient la chevelure, et améliore son aspect (sans utiliser de produit, ni d’eau) en lui apportant brillance et volume. C’est pourquoi l’expert recommande de brosser ses cheveux chaque soir et chaque matin afin de débarrasser la fibre de la pollution, du pollen ou encore des microparticules qui s’y sont logés. Enfin, quelques coups de brosse permettent aussi de mieux étaler le sébum (le soin naturel des cheveux) jusqu’aux pointes. Les shampooings se font alors plus espacés car les racines sont moins grasses tandis que les longueurs sont nourries et brillantes.

Le brossage étant nécessaire à la bonne santé des cheveux, il est évident que le choix de la brosse a son importance aussi, et ce d’autant plus après 50 ans. Pourquoi ? Avec les bouleversements hormonaux et l’arrivée des premiers cheveux blancs, la chevelure perd en densité, la fibre s’affine et devient plus cassante. Une brosse inadaptée risque d’endommager davantage les cheveux fragilisés en exagérant le phénomène de "casse" ou n’aura aucun effet du tout si les poils ne pénètrent pas assez dans la masse.

Sans billes de plastique. Même si on en trouve partout, oubliez les brosses qui ont des billes de plastiques au bout des picots. Pour Olivier Lebrun, le rôle de la brosse n’est pas de masser le cuir chevelu car rien ne remplace le geste manuel. « Les meilleurs outils de massage restent les doigts car il faut décoller le cuir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles