Pourquoi craquez-vous toujours pour le même type de partenaire ?

© Getty Images / Westend61

Vous avez beau affirmer ne pas avoir de « type » de partenaire, non seulement vos relations finissent toujours par suivre le même schéma, mais en plus, vos copains ou copines ont tendance à se ressembler comme deux gouttes d’eau. Voilà pourquoi !

On a beau dire, la plupart d’entre nous est plus ou moins consciemment attiré·e par un même type de personne, que cela soit lié à des éléments physiques, comme une chevelure blonde ou des yeux verts, ou encore à des traits de personnalité ou à des carrières spécifiques, comme le fait de ne sortir qu’avec des artistes ou des personnes ambitieuses, par exemple.

Lire aussi >> Béguin ou attirance sexuelle : comment les distinguer ?

Mais pourquoi certain·s craquent systématiquement pour les mêmes types de personnes ? S’il existe des raisons spécifiques propres à chacun·e, le magazine « Psychology Today » démontre qu’il s'agirait surtout d’une attirance pour des qualités émotionnelles et psychologiques. Avoir un type de partenaire est donc assez commun, mais quand vos relations tournent presque toujours au vinaigre par manque de compatibilité sur le long terme, décortiquer vos schémas amoureux peut être un bon point de départ ! Voilà comment faire le point.

Pourquoi certaines personnes nous attirent plus que d’autres ?

D’après plusieurs recherches relayées par « Psychology Today », différents facteurs sont à l’origine de nos préférences amoureuses et sexuelles. Il y aurait les valeurs (intelligence, argent, statut), les similitudes (milieu familial, niveau d'éducation, statut socio-économique, appartenance religieuse), ce qu’on appelle le « travail inachevé » (besoins psychologiques laissés par des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles