Pourquoi dit-on des cocus qu'ils "ont des cornes" ?

·1 min de lecture

Stéphane Bern propose chaque jour, dans Historiquement vôtre avec Matthieu Noël, de partir à la découverte de ces expressions que l'on utilise au quotidien sans forcément connaître leur origine. Jeudi, l'animateur nous explique les racines de l'expression "avoir des cornes". Cette formule, qui désigne les personnes faites cocues par leur partenaire, a des origines animalières pour le moins imagées.

Dans les films, les romans et les séries humoristiques, il existe un personnage récurrent pour lequel on a toujours un peu de tendresse, un peu de compassion. C'est le cocu. Un personnage, trompé par son ou sa partenaire, que l'on désigne souvent dans ces œuvres comme quelqu'un qui "a des cornes". Une expression que l'on retrouve également dans le français courant. Mais pourquoi la tromperie ferait-elle soudainement pousser des cornes sur la tête de celui ou celle qui la subit ? La réponse se trouve du côté des boucs et de l'Antiquité grecque.

>> Retrouvez les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern en replay et en podcast ici

Car le mot "cocu" vient de "coucou", le nom d'un oiseau particulièrement volage qui pond ses œufs dans le nid d'autres espèces, afin de s'éviter l'éreintante tâche de nourrir ses petits. En Occitan, "coucou" se dit "coguos", une traduction qui trouve ses racines dans le latin "cogulus", qui désigne le même oiseau.

Des cornes de bouc

Mais pourquoi les cornes ? Au 13e siècle, pour dire "imbécile", on utilisait le mot "cornart", qui donnera plus tard l’...


Lire la suite sur Europe1