Pourquoi les dreadlocks de Gwen Stefani ne passent pas

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Leadeuse emblématique du groupe No Doubt, la chanteuse Gwen Stefani a quelque peu remué les réseaux sociaux récemment. La cause ? Le clip du nouveau single de Sean Paul, Light My Fire, auquel elle a collaboré. Dans le clip dudit son (nouveau tube de l'été ?), la chanteuse arbore des dreadlocks. Et ça, ça ne plaît pas.

Gwen Stefani a ainsi été accusée par les internautes d'"appropriation culturelle". Sur les réseaux sociaux, et notamment sur Twitter, les commentaires accusent l'artiste d'imiter la culture noire. Il faut dire que le clip dévoile également une tenue évocatrice : Gwen Stefani est vêtue d'une robe aux couleurs du drapeau jamaïcain. Ce look passait peut-être dans les années 90, mais moins maintenant.

Des critiques virulentes sur Twitter

"Gwen Stefani est de retour avec un classique d'appropriation culturelle", "Gwen Stefani semble nous dire : 'merde à ton discours, je vais m'approprier ça comme si on était en 2004", "Ahhhh Gwen Stefani est retournée à ses racines jamaïcaines", ont volontiers ironisé les internautes.

Ce n'est pas la première fois que la chanteuse s'approprie une culture qui ne lui appartient pas. Dès son premier album solo, elle avait critiquée pour son usage de la culture japonaise. Il y a dix ans, un clip la mettait en scène dans une tenue amérindienne. Après cet énième bad buzz, la chanteuse prendra-t-elle enfin note ?

 

Lire la suite


À lire aussi

Pourquoi lire "Préparez-vous pour la bagarre" va changer votre regard sur les médias
Ces pères nous confient pourquoi ils attendaient l'allongement du congé paternité
Pourquoi "La puissance des mères" est l'un des grands livres de la rentrée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles