Comment et pourquoi faire varier sa fréquence cardiaque ?

©WilliamK - La Clef Production

Respiration, contact avec la nature, sommeil... Vous pouvez faire varier votre fréquence cardiaque ! Mais, comment et pour quoi faire ? Explications avec Antoine Lecoq, directeur Thalasso & Spa aux Cures Marines de Trouville– MGallery.

ELLE. Nous connaissons la fréquence cardiaque mais moins « la variabilité de la fréquence cardiaque »…

Antoine Lecoq. La fréquence cardiaque est un calcul du nombre de battements de cœur par minute. La variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) consiste, elle, à mesurer - en millisecondes – le laps de temps entre deux battements. Nous avons tendance à penser que moins il varie mieux c’est, mais en réalité c’est l’inverse ! Plus l’écart entre les battements est différent, mieux c’est, cela prouve que votre cœur sait s’adapter aux différentes situations. Cette mesure nous vient des sportifs de hauts niveaux. Après d’importants efforts cela leur permet d’observer si leur récupération est suffisante ou pas. S’ils obtiennent une faible variabilité, c’est que leur entraînement a été  trop intense et leur récupération pas assez efficace. Si elle varie, c’est bon signe ! La VFC se démocratise de plus en plus. Pour la calculer il faut s’équiper (des centres de fitness, applications ou montres connectées le proposent) mais même sans la calculer, c’est intéressant et facile de l’améliorer !

ELLE. Concrètement, comment avoir une plus grande variabilité ? 

A.LC. Il faut commencer par faire attention à sa respiration. Nous respirons 20 000 fois par jour, mais il peut y avoir 10 000 litres d’air d’écart entre une personne qui respire bien et consciemment et une personne stressée qui respire mal ! Rassurez-vous, nous...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi