Pourquoi il faut apprendre aux femmes senior à coder - BLOG

Morgane Dion
Je ne crois pas qu’il soit nécessaire de revenir en longueur sur les discriminations que vivent les personnes dites seniores sur le marché du travail, et pire encore dans la tech où vous êtes considérées comme telles non pas à partir de 50 ans, mais dès… 36 ans (!). (image d'illustration)

FEMMES - Il y a quelques semaines, j’ai mené un atelier de sensibilisation à la diversité pour une startup tech dont je tairai le nom. Lorsque nous avons discuté de quelles étaient les minorités non représentées au sein de l’entreprise, les salariés participant à l’atelier ont parlé du handicap, de l’origine ethnique, de l’orientation sexuelle. Tout le monde semblait très ouvert à la discussion et aligné sur l’idée qu’il leur fallait inclure plus ouvertement ces diversités.

Mais lorsque j’ai fait remarquer que la moyenne d’âge de leur équipe était plutôt jeune, autour de 27 ans, et que, peut-être, il faudrait également aborder la question de salariés plus âgés voire senior, je me suis heurtée à un un mur froid et inattendu. “Nous sommes sur un nouveau marché, personne n’a vraiment d’expérience adéquate, et puis on devrait les payer plus cher”, “Les seniors n’aiment pas la tech”, “On a une moyenne d’âge trop jeune, ils ne parviendraient pas à s’intégrer dans notre culture d’entreprise” sont les objections qui ont été formulées.

Loin de moi l’envie de jeter la pierre à cette entreprise (qui est loin d’être une exception dans le monde du travail en général, et dans le milieu de la tech tout particulièrement), mais plutôt l’envie de réfléchir à ce qui se cache derrière cette pensée, et notamment ce que cela signifie pour la question des femmes et du secteur du digital.

Où sont les femmes dans la tech et le digital?

Depuis quelques temps, les écoles de code ont pris à bras le corps la question de la formation des filles. Subventions publiques, programmes dédiés aux filles, atelier de sensibilisation pour les enfants, attention particulière portée quotas de filles dans les promotions, etc.: de nombreuses actions sont mises en place par Simplon, l’Ecole 42, Ada Tech, Magic Makers… Ce sont les premiers à me venir en tête, mais pas les seuls. Et c’est très bien, vraiment très bien, tant la diminution des femmes dans la tech est inquiétante: on ne parle pas seulement du fait...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post