Voici pourquoi il faut courir la bouche fermée

·1 min de lecture

Vous êtes du genre à courir en respirant par la bouche ? Il est grand temps de changer cette habitude !

Alors qu’un certain nombre d’adeptes de course à pied préfèrent prendre des inspirations par la bouche, cette pratique pourrait s’avérer plus néfaste qu’il n’y paraît. Un article de 2010 publié par l' « Academy of General Dentistry » suggère que « la respiration buccale peut entraîner une faible concentration d'oxygène dans le sang, ce qui peut provoquer une hypertension artérielle, des problèmes cardiaques, l'apnée du sommeil et d'autres problèmes médicaux. » Le nez produit également de l'oxyde nitrique (NO), un composé chimique qui améliore la capacité des poumons à absorber l'oxygène. Pratique lorsqu’on court !

Respirer par le nez serait plus efficace lors d’un jogging

Lorsqu’on part pour une course à pied, respirer par le nez serait ainsi plus efficace. En plus de nous empêcher d’avaler des insectes à tout va, ce type de respiration permet également de garder un rythme cardiaque plus bas pendant l’effort. « Courir à un rythme cardiaque plus faible permettra aux coureurs de courir plus longtemps plus longtemps », explique la coach Fiona English à la version britannique de « Stylist ».

La professionnelle tient cependant à nuancer les faits : si une personne court et fait un effort extrême par forte chaleur, il sera presque impossible de respirer uniquement par le nez. « Cependant, si vous souhaitez vous entraîner pour un marathon ou courir une course par temps froid, il y a d'énormes avantages à maintenir une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles