Pourquoi faut-il privilégier la cuisine naturelle pour les bébés ?

·1 min de lecture

Dans la rubrique "les maux du quotidien" de "Sans Rendez-vous", le docteur Jimmy Mohamed et Mélanie Gomez s'intéressent tous les jours à une maladie ou à des questions de santé. Ce lundi, ils reçoivent la cheffe cuisinière et naturopathe Angèle Ferreux Maeght, auteure d'un livre intitulé "La cuisine naturelle pour bébé".

Cuisiner bio...

"C'est assez difficile en cuisine de supprimer toute la créativité, tous les accords, les textures, la présentation... Mais pour les bébés on fait simplissime, il n'y aucun effort à faire. Il faut juste de la qualité et un mode de cuisson respectueux, parce que leur petit palais est tout neuf donc les goûts ressentis sont bien plus forts que pour nous. Il faut apprendre à prendre son temps et à mettre son égo de côté", juge la cuisinière. 

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous en replay et en podcast ici

... et de saison 

Cette diversification doit également se faire par les fruits et les légumes de saison, toujours selon la naturopathe : "On a l'impression qu'il faut toujours commencer par la patate douce ou la carotte et on a des parents qui se retrouvent à acheter des légumes racines en été, alors que pour les bébés c'est très important aussi de respecter les saisons. Parce que l'apprentissage et le rapport à la nourriture commencent tôt", estime-t-elle. 

Angèle Ferreux Maeght conseille également la recette des onigiris, une préparation culinaire japonaise consistant en une boulette de riz, généralement enveloppée d'une algue, ...


Lire la suite sur Europe1