Voici pourquoi les femmes sont plus pénalisées que les hommes en période de télétravail

Christina Morillo

Une étude révèle que le télétravail ne règle pas les problématiques d’inégalités de répartition des tâches ménagères dans les couples hétérosexuels. Au contraire, il les aggrave. Les femmes sont toujours plus impliquées que les hommes dans la vie de leur foyer.

Sur le papier, travailler depuis chez soi est censé apporter plus de flexibilité et de temps pour s’occuper de sa propre maison. En réalité, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. Comme souvent, les femmes pâtissent davantage de cette nouvelle organisation du travail. Dans une étude de l’université d’état de l’Ohio, parue dans Personnel Psychology, les chercheur·euses révèlent que l’inégalité de répartition des tâches ménagères et familiales se creuse lorsque, dans un couple hétérosexuel où les deux membres ont un emploi, la femme télétravaille.

Selon l’étude, rapportée par le HuffPost, lorsque les femmes travaillent depuis la maison, leurs maris ont tendance à se relâcher et à effectuer moins de tâches ménagères que lorsqu’elles travaillent au bureau. Laissant ainsi à celles-ci plus de travail encore. L’inverse ne se vérifie pas du tout.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont interrogé, à deux reprises, des couples actifs en pleine pandémie de Covid-19. À chaque fin de journée de travail, et ce pendant 14 jours, les personnes devaient remplir un questionnaire sur l’endroit d’où elles avaient travaillé ce jour-là et la masse de tâches ménagères effectuée en parallèle. Si mari et femme font en effet plus de corvées ménagères lorsqu’iels installent leur bureau dans la maison, les femmes sont toujours plus lésées que les hommes.

Cette nouvelle étude vient confirmer des dizaines d’autres concernant la répartition des tâches dans le couple hétérosexuel. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Rachel-Flore Pardo : "Un délit de non-partage des tâches ménagères ? Ça posera des difficultés de preuves"

“Votre prénom est une insulte à la France” : Hapsatou Sy remporte son procès en première instance contre Éric Zemmour
Bientôt une peine d'inéligibilité pour les élus reconnus coupables de violences conjugales ou intrafamiliales ?
Les filles manquent-elles d’ambition ? Quand le genre façonne les carrières professionnelles
Pourquoi cette réforme des retraites "plus juste" pour les femmes est insuffisante pour lutter contre les inégalités ?
Ce pays s’apprête à devenir celui qui offre le plus long congé paternité du monde