Voici pourquoi les Français achètent de moins en moins de produits de beauté

·2 min de lecture

Les produits d'hygiène et de beauté sont boudés par les Français, et le chiffre d'affaires du secteur continue de baisser comme le rapporte le cabinet NielsenIQ. Les raisons derrière cette diminution.

Le secteur de l’hygiène-beauté est en crise : son chiffre d’affaires a baissé de 4,9% entre 2021 et 2022, selon une étude du cabinet NielsenIQ parue le 21 avril. Une diminution qui ne date pas d’hier, puisque ce chiffre a baissé de 12% depuis 2013. Les catégories qui ont connu la plus grande chute cette année sont les brumisateurs (-42,2%), les premiers soins (-26,7%), et les savons (-15,8%). La sortie de la crise du Covid-19, durant laquelle les habitudes des Français avaient été bousculées, a joué un rôle dans cette évolution, mais pas seulement.

« Alors que l’inflation s’installe, il y a un risque de dé-priorisation de la part des consommateurs qui sont et seront à la recherche d’économies en 2022. Face aux circuits spécialisés et au E-commerce, et dans le contexte accru de télétravail par rapport à la période pré-Covid, l’innovation sera un facteur clé pour justifier un prix plus premium aux yeux de Français qui, au moins pour une partie, restent prêts à payer plus cher quand le jeu en vaut la chandelle », analyse Emmanuel Fournet, Customer Success Leader chez NielsenIQ France.

Lire aussi >> No make-up, produits naturels… Les nouvelles habitudes beauté des Françaises depuis le coronavirus

L'inflation et le télétravail, causes principales de cette baisse

Une des raisons de ce désamour est en effet le besoin de faire des économies. Les Français se privent de produits d’hygiène et de beauté lorsque leur budget est trop...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles