Pourquoi François Ozon a copié (sans le prévoir) une scène culte de "La Boum" dans "Été 85"

·1 min de lecture

Deux garçons dansent en boîte de nuit, David pose son walkman sur les oreilles d'Alexis pour lui faire écouter Sailing de Rod Stewart. Ce geste des personnages du film Été 85, et le changement d'ambiance musical qui l'accompagne, est un hommage flagrant au film culte La Boum. Cette scène centrale du dernier film de François Ozon a pourtant été totalement improvisée, comme l'explique le réalisateur dans Culture Médias.

>> Retrouvez Culture Médias en replay et en podcast ici

Un hommage à l'adolescence du réalisateur

En adaptant au cinéma le livre d'Aidan Chambers et Jean-Pierre Carasso La danse du coucou, François Ozon avait en tête un objectif clair. "J'ai vraiment fait Été 85 pour l'adolescent que j'ai été", résume-t-il. "Et le teen-movie français culte des années 1980, c'était vraiment La Boum". Ce qui explique en partie son emprunt à ce film, avec la scène du walkman.

Selon le réalisateur, reproduire cette scène était aussi un marqueur de l'époque de sa jeunesse. "C'était vraiment rentré dans les mœurs de tous les adolescents de l'époque, quand on était en boum, de poser un walkman sur la tête de quelqu'un d'autre", se souvient-il.

>> LIRE AUSSI -  L'histoire "solaire" derrière "Été 85", le nouveau film de François Ozon

Une improvisation lancée "sans trop y croire"

Cette scène du walkman dans Été 85 sonne donc comme une évidence. François Ozon ne l'avait pourtant pas écrite dans son scénario. Elle est en réalité née d'un imprévu. "J'avais demandé à mon chef opérat...


Lire la suite sur Europe1