Pourquoi on a intérêt à déclarer son piscine au fisc

Championne d’Europe des piscines privées et deuxième mondiale, juste derrière les Etats-Unis, la France compte plus de 3 millions de bassins sur son territoire. Pourtant, la construction d’une piscine est soumise à des conditions strictes, pouvant amener à de lourdes amendes si elles ne sont pas respectées.

Si l’installation d’un bassin augmente d’emblée la valeur de votre maison, elle engendre également une hausse de votre taxe foncière et de votre taxe d’habitation ainsi que le paiement de la taxe d’aménagement pour piscine. En effet, une piscine privée est considérée par l’administration fiscale comme une dépendance, c’est-à-dire un bien immobilier qu’on ne peut déplacer sans la démolir. Elle est par conséquent soumise à la déclaration fiscale.

Vous devez par ailleurs obtenir une autorisation auprès de votre mairie avant de songer à construire une piscine chez vous.

Toutefois, il est possible d’installer une piscine chez soi sans avoir besoin de faire une déclaration de travaux, ni d’obtenir de permis de construire. C’est notamment le cas pour les piscines dites hors-sol, si ses parois sont inférieures à un mètre et que sa surface intérieure n’excède pas 10 m2. Si votre piscine possède une surface de bassin inférieure à 10 m2, vous n’avez donc aucune obligation de la déclarer auprès de votre mairie, sauf si votre terrain se situe dans une zone protégée ou classée. Les petits bassins (inférieur à 10 m2) sont non imposables.

Toute piscine considérée comme dépendance, qui ne peut (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles