Pourquoi le jeu “Saute Canton” fascine-t-il autant ?

Mathieu Dejean
(capture d'écran)

Parfois les choses les plus simples sont les plus efficaces. Le jeu Saute Canton en fait la démonstration. Lancé sur internet le 29 avril par deux développeurs - Corentin et Pierre -, il suscite un tel engouement populaire que son serveur “a déjà explosé deux fois”, nous raconte Pierre (Terry Laire sur Twitter), joint par téléphone. Les effets spéciaux en sont pourtant absents. Sur sautecanton.fr, l'esthétique est minimaliste. Ce qui compte, c'est le but : rejoindre la ville de 30 000, 40 000 ou 50 000 habitant·es la plus proche (selon le niveau de difficulté choisi), en un minimum d'étapes, en partant d'un village perdu au milieu de la France, au hasard, et en choisissant de se déplacer dans les villages limitrophes à l'Est, au Nord, au Sud, ou à l'Ouest. C'est donc la promesse d'un voyage inattendu à travers les 36 000 communes qui composent cette Douce France. Et cette perspective, en plein confinement, fait fureur.

En moyenne, 30 000 parties de Saute Canton sont lancées chaque jour

Selon Terry, après une semaine d'existence, environ 30 000 parties de Saute Canton sont lancées en moyenne chaque jour. Pourtant, les deux trentenaires n'avaient pas prévu un tel carton. “Le jeu de base est très dur, il n'était pas fait pour plaire, mais pour nous faire marrer. On a été pris de court par son succès. Au bout du deuxième jour, le serveur explosait déjà !”, raconte

Lire la suite sur lesinrocks.com