Pourquoi Kristen Stewart aimerait qu'on voit plus de corps de femmes à l'écran

Présente au festival de Cannes pour présenter le nouveau film de David Cronenberg, Les Crimes du futur, Kristen Stewart a discuté avec le journaliste français Augustin Trapenard de son rapport au corps, individuel et collectif, en tant qu'actrice, et des raisons qui en font un sujet éminemment politique.

L'actrice américaine encourage d'abord à se reconnecter à sa silhouette : "Il ne faut pas chercher à anesthésier ses sensations, c'est une façon de vivre. Certaines personnes ignorent leur corps mais c'est vraiment agréable de réaliser combien c'est intense d'en avoir un", lance-t-elle. Et de regretter : "On vit dans un monde où les sensations deviennent obsolètes, il y a beaucoup d'écrans entre les gens. Ça devient difficile de se toucher".

Pour Kristen Stewart, le cinéma peut justement permettre de se "rapprocher les uns des autres". "Les films peuvent nous aider à nous distraire, nous divertir", affirme-t-elle. "Mais cela permet aussi de (...) nous pousser à réfléchir, vivre et à exister".

"Comment pouvons-nous imposer des règles à leurs corps ?"

Et à ce sujet, "K-Stew" estime qu'une représentation fidèle et plurielle des corps des femmes manque cruellement. "J'ai eu un avant-goût de scènes où je me reconnaissais, mais c'était souvent dans des petits films que personne d'autre n'avait vus, ou ça n'était pas du tout mis en avant". Une absence dans la fiction dont les conséquences dans la vie réelle sont nombreuses....

Lire la suite


À lire aussi

Pourquoi commenter le corps d'une femme après sa grossesse est toujours une mauvaise idée
Mais pourquoi la droite américaine s'attaque-t-elle aux "femmes à chats" ?
Pourquoi le télétravail alourdit la charge mentale des femmes pendant le confinement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles