Pourquoi est-ce-que le mot « féminine » est perçu comme dévalorisant chez les femmes ?

istock

La question du genre n’a jamais été aussi abordée dans le débat public. Et bien que la société évolue vers plus d’ouverture d’esprit qui s’accompagne, entre autres, d’une déconstruction du genre, certains points de vue dévalorisants concernant la manière d’envisager le genre masculin et le genre féminin sont encore bien ancrés.

À découvrir également : Qu'est-ce-que le « friluftsliv » ? Un concept bien-être norvégien qui vous aidera à affronter l'hiver

C’est ce que met en lumière un nouveau sondage publié par l’Ined (L'Institut national d’études démographiques) le 9 novembre et rapporté par Le HuffPost. D’après l’étude, les femmes auraient plus de mal à utiliser fièrement l’adjectif féminine, si l’on élargit cette donnée, cela revient à moins revendiquer leur féminité, contrairement aux hommes qui n’ont pas de problème avec la valorisation de la masculinité.
Pour réaliser cette enquête, 27 000 hommes et femmes ont été interrogés sur leur positionnement sur le genre. La plupart des sondés, disent être en accord avec leur genre, soit féminin, soit masculin. La majorité des femmes se disant « plutôt féminines », et la majorité des hommes « plutôt masculins ».
Ensuite, les sondés ont dû se demander s’ils avaient plutôt tendance à revendiquer cette appartenance à leur genre, si cette appartenance les valorise, selon eux. C’est à niveau de l’étude que l’on...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi