Pourquoi il ne faut pas demander à son enfant s’il a un amoureux

« Alors, tu as un petit ami dans ta classe ? » Montre-moi qui est ton amoureuse ? Voici des questions en apparence bien anodines que les adultes aiment poser à leurs enfants. Avant tout par pure curiosité, un peu par taquinerie, et pour observer la réaction de l'enfant et entendre sa réponse, parfois perçue comme amusante et loufoque. Oui mais.... oui mais cette question n'est pas si innocente que ça. Mireia Orgilés et José Pedro Espada, deux experts en psychologie infantile, conseillent même d'éviter ce genre de question aux trop jeunes enfants, au risque de perturber leurs relations avec leurs pairs.

L'amitié prime avant tout le reste

Tout d'abord, il est bon de rappeler que durant l'enfance, c'est bien la notion d'amitié qui a de l'importance. Robert Selman, professeur à l'Université Harvard, a proposé l'une des théories les plus connues sur l'évolution de l'amitié. Ainsi, les enfants d'âge préscolaire conservent une vision égocentrique de l'amitié et considèrent que les amis sont ceux avec qui ils partagent des jeux et le même espace physique. Pour les enfants d'âge scolaire, les préférences partagées et la coopération deviennent plus importantes. À l'adolescence, le soutien mutuel est davantage valorisé. Le changement de la nature des relations entre pairs se produit à l'adolescence, avec un intérêt sexuel accru. Ce n'est qu'à ce moment-là que les amitiés évoluent vers un lien plus affectif.

L'influence...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles