Pourquoi Omegle, l'appli chouchou des ados, inquiète les autorités

C'est un phénomène qui monte et qui inquiète. En effet, selon Libération, de plus en plus d'influenceurs inviteraient leurs "followers" à se retrouver sur l'application Omegle. Ce service de chat vidéo créé en 2009 serait l'équivalent de Chatroulette qui avait faire des émules il y a quelques années.

Comme ce dernier, cette plateforme, par ailleurs interdite aux moins de 13 ans, met en relation ses utilisateurs anonymes entre eux (un million en France) et ce de manière aléatoire. Quitte à représenter une véritable menace pour sa jeune audience. Car effectivement, on trouverait sur l'application, particulièrement populaire depuis le premier confinement... des adultes exhibitionnistes. Un danger si réel qu'Omegle est désormais dans le viseur de la protection de l'enfance.

Une enquête du média en ligne Kool Mag a ainsi révélé que, par-delà son interdiction aux enfants facile à braver (il suffit cliquer sur la case "J'ai plus de 13 ans"), on peut se retrouver sur la plateforme à échanger "avec des profils d'adultes, aux comportements choquants et inappropriés : exhibition, masturbation...". En somme, prévient Kool Mag, l'appli met en relation "pervers et mineurs".

"Il faut saisir la justice"

"Omegle est en infraction caractérisée. L'Arcom- l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique- peut très bien saisir la justice, comme elle l'a fait en mars dernier contre cinq sites pornographiques accessibles aux mineurs....

Lire la suite


À lire aussi

Pourquoi le coming out de l'idole des ados JoJo Siwa compte autant
Pourquoi "La puissance des mères" est l'un des grands livres de la rentrée
Pourquoi les personnes LGBTQ sont-elles plus exposées aux violences ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles