Pourquoi « Parasite » de Bong Joon-ho est entré dans l’histoire des Oscars

Marie Testa

Dimanche soir, le film « Parasite » de Bong Joon-ho s’est vu couronner de quatre statuettes dorées lors de la cérémonie des Oscars, à Los Angeles.

Il a créé l’événement lors de la 92ème cérémonie des Oscars. Dimanche soir, le réalisateur Bong Joon-ho s’est imposé sur la scène du Dolby Theatre de Los Angeles, face aux grands favoris, « Joker », « 1917 » et « Once Upon a Time… in Hollywood ». Neuf mois après avoir remporté la Palme d’or au Festival de Cannes pour son long-métrage « Parasite », le Coréen s’est vu remettre quatre prestigieux trophées face aux grands noms du cinéma américain : l’Oscar du meilleur scénario, l’Oscar du meilleur film étranger (devançant ainsi le Français Ladj Ly avec « Les Misérables »), l’Oscar du meilleur réalisateur et pour conclure, l’Oscar du meilleur film. Un sacre historique.

« Martin [Scorsese], j’ai étudié vos films à l’école. Je ne pensais pas remporter l’Oscar. Merci Quentin [Tarantino] d’avoir toujours cité mes films. Todd Phillips, je vais couper la statuette pour la partager avec vous. Je vais vraiment boire jusqu’au petit matin », s’est confié avec une grande modestie Bong Joon-ho sur scène, rendant ainsi hommage à ses confrères.

Une prouesse cinématographique 

En plus d’avoir réalisé un doublé inédit en remportant l’Oscar du meilleur film étranger et celui du meilleur film, le réalisateur est entré dans l’histoire du cinéma. Pour la première fois en 92 ans d’existence, la cérémonie des Oscars a décerné son trophée du meilleur film à une œuvre non anglophone. Après « Le Poison »...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi