Pourquoi parle-t-on de la "pomme d'Adam" (et pourquoi ce devrait plutôt être une figue) ?

·1 min de lecture

Chaque jour dans "Historiquement vôtre", Stéphane Bern part à la découverte des expressions que l'on utilise au quotidien, sans forcément bien les connaître. Jeudi, il explique l’origine de l’expression "pomme d'Adam", qui désigne la bosse que l'on observe le plus souvent sur le cou des hommes.

On sait qu'on trouve la pomme d'Adam sur la face antérieure du cou. Mais d'où vient ce nom ? Qui dit Adam dit Ancien Testament. Selon la Bible, le compagnon d’Eve, contrairement à cette dernière, n’aurait pas réussi à avaler le fameux fruit défendu, resté coincé dans la gorge. Ce qui expliquerait cette bosse, que l'on observe plus aisément sur le cou des hommes, qui serait donc "la pomme d’Adam". 

Mais ce morceau de pomme resté dans la gorge d'Adam pose question, car le mot "pomme" n’est inscrit nulle part dans la Bible. On y parle de fruit mais pas de pomme. Pourtant dans bien des tableaux c’est la pomme qui est choisie pour symboliser la tentation.

Croquer la figue ?

Or, la genèse dit notamment "les yeux d'Adam et d'Eve s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils en firent des ceintures". Il est donc plus probablement question de "figue défendue" que de "pomme défendue". On devrait donc parler de la "figue d'Adam". L’origine de la confusion vient sûrement du Nouveau Testament où le fruit défendu est appelé "pomum". Ce mot signifie exclusivement "fruit", mais il ressemble au mot pomme. Une ressemblance qui a poussé les artistes à figurer E...


Lire la suite sur Europe1