Pourquoi le prix des péages pourrait fortement augmenter en 2023

Dimanche 31 juillet 2022, le ministre des Transports, Clément Beaune, assurait dans le JDD qu’il n’y aurait pas une hausse conséquente du prix des péages : "Il est inconcevable qu'il y ait une hausse en février prochain, de 7% ou 8%." Il a aussi précisé qu’il espérait un geste significatif des sociétés concessionnaires d’autoroutes, qu’elles se montreraient raisonnables quant à l’augmentation des prix des péages. En effet, comme l’explique Le Figaro dans un article du vendredi 5 août 2022, les prix à la consommation ont augmenté de 6% pendant le mois de juillet. Une forte augmentation du prix des péages, d'ailleurs indiquée sur Google Maps, serait donc difficile à avaler pour les conducteurs. Le ministère a d’ailleurs confié au quotidien que des discussions sont prévues : "Dès la rentrée avec les sociétés de concessionnaires pour éviter une forte augmentation."

En 2022, les prix avaient augmenté de 2%. Si Clément Beaune dit refuser une augmentation à 7 ou 8%, peut-on considérer qu’une augmentation à 5% est envisageable ? Le ministre rappelle également que ces sociétés subissent elles aussi l’inflation et doivent donc ajuster leurs prix en fonction. Il faut donc s’attendre à une augmentation nettement supérieure à 2% pour 2023. Le Figaro précise d’ailleurs qu’aucune société d’autoroute n’a voulu lui répondre, ce qui laisse présager des discussions tendues avec le gouvernement dès la rentrée. Rémy Josseaume, avocat spécialisé en droit routier, précise, en évoquant des contrats que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles