Pourquoi est-ce qu’il ne faut pas manger la pâte à gâteau crue ?

·1 min de lecture

Des générations d’enfants gourmands et d’adultes impatients le savent : il est très difficile de résister à l’appel sucré de la pâte à gâteau. Pourtant, mieux vaut ranger sa cuillère et attendre que ladite pâte soit enfournée et cuite avant de la déguster. D’abord parce que vous aurez plus de gâteau en bout de chaîne, mais aussi et surtout parce que cette mixture inoffensive au premier abord peut être contaminée par de dangereuses bactéries. Celles qui ont récemment fait l’actualité dans les affaires de scandales alimentaires liés aux produits Kinder et Buitoni.

Des risques d’infection à la salmonelle et E. Coli

Ultrarésistantes et présentes dans les tubes digestifs des animaux, ces deux bactéries passent directement des déjections de nos amies les bêtes aux produits agricoles. Comme la farine que vous utilisez en pâtisserie : "On ne tue Escherichia coli qu’en la cuisant bien, explique Juliette Bentz. Or, le procédé de fabrication de la farine n’implique aucune étape de cuisson. Elle peut donc être infectée par les bactéries venues des animaux vivant là où le blé a été récolté. Mais on la trouve aussi dans les yaourts, le fromage, des fruits et légumes, les jus non pasteurisés ou encore certaines viandes mal cuites."

Et la salmonelle ? "Elle aussi peut se retrouver dans les produits qui sont en contact avec les bactéries de la ferme, comme le lait, mais elle est très associée aux œufs crus. Ceux qui ont encore leurs (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Toxoplasmose : quel lien avec le risque psychotique ?
Vitamine H : bienfaits, sources et besoins
Barbecue : 6 brochettes et grillades originales à tester
Vitamine E : bienfaits, posologie, carence
9 recettes pour une pizza maison équilibrée (et savoureuse)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles