Pourquoi regarder "Le procès du 36", le docu d'Ovidie sur le viol au 36 quai des Orfèvres

C'est une fois de plus la question du consentement, que la réalisatrice Ovidie aborde dans son dernier documentaire.

Le procès du 36, diffusé dans le cadre de l'émission Infrarouge, ce mercredi 27 avril à 22h45 sur France 2, s'articule cette fois autour de l'affaire très médiatisée du "Viol du 36", et plus précisément son procès hors norme, dont le verdict en appel a été rendu vendredi 22 avril.

Aux deux policiers accusés d'avoir violée en réunion la touriste canadienne Emily Spanton en 2014 dans les locaux de la BRI, au 36 quai des Orfèvres, la cour d'assises du Val-de-Marne a accordé l'acquittement. Et ce, 3 ans après que le tribunal les ait condamnée à 7 ans de prison en première instance. Si le long-métrage a été tourné avant ce dernier rebondissement, il reste extrêmement pertinent et d'autant plus d'actualité.

"Une histoire emblématique mais aussi universelle à l'ère post-#MeToo"

Devant la caméra, Ovidie a interrogé les journalistes Marie Barbier de L'Humanité et Thibaut Chevillard de 20 minutes, les avocat·es d'Emily Spanton Sophie Obadia et Mario Stasi, l'avocate de l'un des policiers Anne-Laure Compoint, l'avocat général Philippe Courroye, Emily Spanton elle-même, et ses parents.

Elle voulait retracer les faits de cette nuit-là, explique-t-elle auprès de Télérama, du point de vue de la victime présumée, des accusés et des témoins. Alors, elle reconstitue...

Lire la suite


À lire aussi

Pourquoi lire "Préparez-vous pour la bagarre" va changer votre regard sur les médias
"C'est toi que j'attendais", le docu qui pose un regard sensible sur l'adoption
Racisme, représentation, César... Aïssa Maïga nous parle de son docu "Regard noir"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles