Pourquoi le sex-appeal de Sean Connery bouscule le cliché du mâle viril

Gérard Lefort
·1 min de lecture
Sean Connery dans  Zardoz de John Boorman (1974)
Sean Connery dans Zardoz de John Boorman (1974)

"Le style, c’est l’homme", la formule qu’on doit au naturaliste Buffon s’applique à la lettre et à la perfection à Sean Connery. Un homme et un style, un style d’homme. Homme, il l’était à n’en pas douter au fil de ses nombreux rôles et pas seulement dans la saga viriloïde des James Bond qui le rendit célèbre, jusqu’à atteindre la caricature hystérisante dans le Zardoz de John Boorman (1974), où il figure en guerrier intergalactique à peine couvert d’un harnais digne d’une backroom berlinois.

Sensuel mais pas forcément sexuel

Lire la suite...