Pourquoi a-t-on des taches de rousseur ?

Autrefois perçues comme des signes de sorcellerie, les taches de rousseur sont aujourd'hui le must have des standards de beauté. Elles s'intensifient dès que le soleil pointe le bout de son nez, et s'estompent progressivement lorsque vient l'hiver. Pour certain.e.s elles sont source de complexe, mais d'autres leur trouvent un certain charme, au point d'arborer des éclaboussures factices. Le point sur cette particularité physique.

Il existe plusieurs "formes" de taches de rousseur ?

Les vraies taches de rousseur, les éphélides, sont de petites taches planes qui s'accentuent en fonction des saisons et de l'exposition au soleil. L'origine grecque de leur nom scientifique trahit justement la manière dont elles apparaissent : elle vient du latin ephelis, lui-même issu du grec ephêlis, dérivé de hêlios (qui signifie "soleil") et d’epi (qui signifie "résultant de").

Elles ne doivent pas être confondues avec des grains de beauté (souvent en relief) ou des taches brunes, les lengitines. Ces dernières se forment aussi suite à une accumulation de mélanine au niveau des cellules, mais elles n'évoluent généralement pas en fonction de l'exposition au soleil.

Où se situent les taches de rousseur ?

Les taches de rousseur peuvent être dispersées de façon éparse sur le visage. On les retrouve principalement sur les joues, l’arête du nez, le menton...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles