Pourquoi tester la position du cheval à bascule

Si elle n'a rien à voir avec le jouet qui vous passionnait enfant, la position sexuelle du cheval à bascule en tire tout de même son procédé de balancement excitant. Sauf que là, le plaisir est tout autre, beaucoup plus intense, jouissif et addictif. On vous explique comment la pratiquer pour des moments d'extase garantis.

Comment ça marche ?

Le cheval à bascule est une variante de la position de la cowgirl. Andromaque en version mythologique, cowrider dans sa version non genrée. Cependant, au lieu de s'allonger sur le dos, la personne qui pénètre commence par s'asseoir en croisant les jambes, puis se penche en arrière en se soutenant avec ses bras. Le personne pénétrée s'agenouille alors et se met à califourchon sur la première. Jusque-là rien de compliqué.

Mais si des sensations désagréables venaient à se manifester dans les mains du ou de la partenaire en-dessous, il est tout à fait possible de s'accoler à un mur pour soulager le poids de son corps. On n'est pas venu·e ici pour souffrir, d'accord.

Une position qui "donne le contrôle à chacun·e de nous"

A lire les expert·es qui maîtrisent la posture sur le bout des doigts, il s'agirait de la parade idéale pour que les deux parties aient la possibilité de faire du bien à l'autre. Et d'éprouver par la même occasion des sensations orgasmiques explosives.

"Cette position offre un excellent accès au clitoris, et elle est optimale pour la stimulation du point G", développe...

Lire la suite


À lire aussi

Pourquoi tester l'araignée, la position cul qui nous fait décoller
Pourquoi les femmes seraient davantage testées "positives" au Covid que les hommes
7 positions pour se masturber à tester au moins une fois dans sa vie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles