Pourquoi "The Crown" reste avant tout une fiction

·1 min de lecture

La très attendue saison 4 de The Crown est disponible depuis dimanche sur Netflix. Mais attention, cette (très bonne) fiction sur la famille royale britannique ne doit pas être prise comme un documentaire historique. C'est ce que rappellent dans Culture Médias la journaliste d'Europe 1 Eva Roque et le journaliste du Monde Corentin Lamy, tous deux spécialistes des séries.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

"Un personnage inventé par épisode"

Au-delà de la couleur des yeux de la Reine, la série The Crown multiplie les arrangements avec la réalité historique, bien au-delà des simples détails physiques. "Il y a quasiment un personnage inventé par épisode", explique le journaliste du Monde Corentin Lamy, auteur du livre The Crown, le vrai du faux, dans lequel il passe la fiction au tamis de la réalité historique.

"The Crown n'est pas un documentaire historique, mais une fiction à prendre en tant que telle", abonde la journaliste d'Europe 1 Eva Roque, à la tête du podcast Serieland. Il faut dire qu'avec un budget de 130 millions de dollars par saison, Netflix met les moyens pour rendre sa série la plus réaliste possible. Avec le risque pour le spectateur de confondre fiction et réalité.

>> Retrouvez...


Lire la suite sur Europe1