Pourquoi les touristes ne seront pas forcément plus nombreux en France avec les Jeux olympiques

Quelques jours après l’annonce d’excellents chiffres de fréquentation touristique en France (80 millions d’arrivées internationales attendues en 2023), le secteur peut se réjouir, mais les Français s’interroger. Voire s’inquiéter.

Le pays ne va-t-il pas frôler la surchauffe l’an prochain, avec l’attrait des Jeux olympiques, plus gros événement sportif de la planète organisé dans la capitale et sa région et dans les autres villes hôtes ?

« Il y a un effet psychologique que j’essaie de contrer, répond Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée du tourisme, c’est de croire que l’on va voir forcément des touristes affluer du monde entier pour les JO. C’est un effet d’optique, j’ai regardé ce qui s’est passé à Rio (2016) ; Londres (2012) et ce n’est pas forcément le cas (lire plus bas)… Si on arrive au même chiffre que cette année, ce sera bien, poursuit la ministre. Car il y a un effet d’éviction. Cela va attirer beaucoup de monde, et en éloigner beaucoup, aussi. Je pense aux seniors, qui viennent en France pour le calme, etc. C’est tout le jeu, entre ceux qui viennent pour cette raison et les autres… »

Accueillir autant, mais mieux

Alors le gouvernement et la ministre visent un double objectif ambitieux. Demeurer la première destination mondiale et améliorer la qualité de l’accueil… Pour augmenter les revenus du tourisme. Si le pays reste le plus fréquenté, il n’est que le second en termes de recettes générées, derrière l’Espagne. « On a un match qualitatif à gagner, pla...


Lire la suite sur ParisMatch