Comment poursuivre la démocratisation du football féminin dans le monde ?

C'est Pelé qui a surnommé le football "le Beau Jeu" et en ce moment, nous vivons vraiment un beau moment dans le football féminin. Grâce à l'Euro féminin, où des foules record assistent à des matchs incroyables devant des millions de téléspectateurs.

Mais ce qui est tout aussi important pour moi, ce sont les matches qui se déroulent actuellement dans d'autres parties du monde - comme le Maroc contre le Nigeria dans la Coupe d'Afrique des Nations féminine, regardé par le plus grand nombre de spectateurs jamais vu pour un match féminin en Afrique : 45 562 personnes.

Et puis il y a la Coupe d'Océanie des Nations aux Fidji, un tournoi de qualification du Pacifique pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 qui aura lieu l'année prochaine en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Ayant eu l'honneur de jouer pour les Samoa et de diriger la Fédération de football de l'île, j'ai porté un intérêt particulier à leur progression vers les huitièmes de finale de la Coupe d'Océanie et à leur victoire sur la Nouvelle-Calédonie le 23 juillet dernier. Ce sont des matches comme celui-ci qui montrent que le football féminin est en train d'arriver à maturité et pourquoi il est si important de poursuivre sur la lancée actuelle.

De la même manière que nous devrions, à juste titre, célébrer la qualité des meilleures équipes européennes qui s'affrontent en Angleterre, le football mondial ne réussira que si les filles et les femmes des quatre coins du monde,...

Lire la suite


À lire aussi

L'appel à un monde d'après plus féminin (et féministe) face au "Coronaviril"
Coupe du monde féminine de foot : les journalistes sportives font leurs pronos
Pourquoi la Ballon d'Or Ada Hegerberg refuse de jouer la Coupe du monde féminine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles