Pouvoir d’achat : le chèque alimentation est-il une bonne solution ?

Durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis la mise en place de chèques alimentation pour permettre aux ménages les plus modestes de s'alimenter avec des produits de qualité et locaux. Lors de la conférence de presse à la suite du Conseil des ministres, mercredi 4 mai 2022, Gabriel Attal est revenu sur ce dossier important, comme le rapporte C à vous, le même jour. "Il y a un certain nombre de travaux qui sont engagés, par ce gouvernement, sur les différents engagement du président de la République et celui-ci en fait partie. Mais, je ne peux pas, aujourd'hui, vous donnez plus de détails sur ce sujet, ni de calendrier", a fait savoir le porte-parole du gouvernement. Sur le plateau de l'émission présentée par Anne-Elisabeth Lemoine, Dominique Schelcher, président de Système U, a donné son point de vue sur la mise en place de ces chèques.

"Je suis favorable à l'esprit de ce chèque. Je pense qu'il est nécessaire. Je pense qu'il faut arrêter à un moment donné le 'quoi qu'il en coûte' pour tout le monde et qu'il faut faire des aides ciblées aux gens qui en ont le plus besoin", a-t-il ainsi déclaré avant d'émettre, tout-de-même, une réserve sur la mise en place du chèque alimentation. "Je pense que ce serait une erreur de le réserver qu'aux circuits courts puisqu'il faut rendre le processus accessible facilement aux gens qui en auront besoin. Il faut donc l'ouvrir aux grandes distributions." Pour faire valoir sa position, il a pris l'exemple des personnes vivants en campagne, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles