“Le pouvoir de rire de soi m’a beaucoup apporté dans l’acceptation de ma différence” : le témoignage de Lilia Benchabane, humoriste atteinte d’albinisme

“Le pouvoir de rire de soi m’a beaucoup apporté dans l’acceptation de ma différence” : le témoignage de Lilia Benchabane, humoriste atteinte d’albinisme

Selon le Manuel MSD, “l'albinisme oculocutané est un groupe de troubles héréditaires rares dans lesquels les mélanocytes sont présents, mais la production de mélanine est absente ou fortement diminuée”. Il affecte les personnes de toutes races partout dans le monde. Pour diagnostiquer cette maladie oculocutané et oculaire, un examen de la peau et des yeux est nécessaire. Dans un témoignage pour Femme Actuelle, Lilia Benchabane, une jeune femme humoriste atteinte d’albinisme, a évoqué son quotidien avec la maladie.

“T'choupi et Mickey devrait avoir un copain albinos ou un copain tétraplégique”, lance Lilia au début de la vidéo. En effet, la jeune femme explique que cela permettrait “de prôner l'intégration et le vivre ensemble jusqu'au bout”. Selon elle, l’albinisme dont elle est atteinte correspond à “une absence de mélanine dans le corps, ayant pour principale conséquence une peau très blanche et une vision très basse”. Lilia explique ne pas être totalement aveugle, en grande partie, car son corps contient un peu de mélanine. Ce qui lui permet “d’avoir les cheveux un peu foncés et de voir un petit peu”, déclare-t-elle.

Humoriste dans la vie, Lilia Benchabane indique que l’une de ces “vannes” dans son spectacle consiste à dire que sa vie est un 'blind test' puisqu’elle se prend des buissons très souvent. Selon elle, l'autodérision lui a beaucoup apporté dans l’acceptation de sa différence. “Je me suis senti beaucoup plus à l'aise en prenant mon albinisme à la légère parce que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite