PPDA accusé de viols : sa fille Morgane sort du silence et prend sa défense

·1 min de lecture

Des récits qui font froid dans le dos. Près d'un mois après les révélations glaçantes de Florence Porcel, qui accusent Patrick Poivre d'Arvor de viols et agressions sexuelles à plusieurs reprises, Le Monde publie les témoignages exclusifs de huit femmes qui font état des mêmes sévices avec l'ex-compagnon de Claire Chazal. Alors que ce dernier démentait fermement ces allégations sur le plateau de Quotidien le 3 mars 2021, affirmant qu'il ne s'agissait là que de "bisous dans le cou", des anciennes consœurs décrivent, quant à elles, ces expériences comme "traumatisantes". Des témoignages qui s'étalent du début des années 1990 à 2015. Dans le même article publié le 15 mars 2021, Morgane Poivre d'Arvor, l'une des cinq filles du journaliste, prend la défense de son père.

Chacun des témoignages décrit le même schéma, à quelques détails près. Selon les huit femmes interrogées par Le Monde, le journaliste les aurait subitement embrassées dans son bureau, après une brève conversation désinhibée sur leur vie privée, avant de les agresser sexuellement et les contraindre à un rapport sexuel. Si l'une d'entre elles refuse, Patrick Poivre d'Arvor aurait donc procédé à un sabotage de leur réputation au sein de leur rédaction. Pour Morgane Poivre d'Arvor, la fille du journaliste, tout ceci serait complètement faux. Dans un mail envoyé au Monde, celle-ci défend son père ardemment : "Aucun membre de ma famille n’a jamais été témoin d’un quelconque acte de violence ou déplacé", explique-t-elle. Mais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite