PPDA : huit autres femmes dénoncent des violences sexuelles

Anaïs Guillon
·1 min de lecture

Après une première plainte pour « viols » en février, plusieurs femmes ont livré dans le journal « Le Monde » de nouveaux témoignages à l’encontre de Patrick Poivre d’Arvor. 

Un mois après la révélation d’une plainte déposée par la chroniqueuse Florence Porcel et l’ouverture d’une enquête préliminaire pour « viols », de nouvelles accusations de violences sexuelles visent Patrick Poivre d’Arvor. Dans un longue enquête publiée lundi soir par « Le Monde », huit femmes dénoncent les agissements qu’aurait eus le journaliste à l’époque où il était présentateur du 20 heures de TF1. Selon le journal, trois femmes entendues par les enquêteurs de la Police judiciaire parisienne ont décrit des scènes de viols. D’autres, des faits qui s’apparentent à des agressions sexuelles ou du harcèlement.  

Voir aussi >> Quand Béatrice Dalle évoquait les courriers déplacés de Patrick Poivre d’Arvor

« C’était impensable de ne pas passer à la casserole » 

Parmi elles, la journaliste Hélène Devynck a accepté de témoigner à visage découvert. Assistante de Patrick Poivre d’Arvor de 1991 à 1993, elle décrit « un système industrialisé, qu’il faut raconter ». « À toutes les filles de la rédaction, il demandait : “Est-ce que t’es en couple, est-ce que t’es fidèle ?” C’était même devenu son surnom (…) C’était impensable de ne pas passer à la casserole. » 

Elle confie que dans son cas, c’est arrivé une fois, au domicile du présentateur. « J’ai cédé. Mais j’ai serré les dents, et étouffé mes larmes. C’était vraiment humiliant. Je n’avais pas le choix, sinon je ne travaillais...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi