PPDA porte plainte contre ses accusatrices : sa contre-attaque violente

22 témoignages à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), 8 plaintes, dont trois pour viols et quatre pour agressions sexuelles et harcèlement sexuel : voilà les nombreuses accusations dont fait l'objet Patrick Poivre d'Arvor. L'enquête avait été classée "sans suite" en juin 2021. Le journal Libération avait par la suite relayé trois autres témoignages accablants, dont ceux de la romancière Amandine Cornette de Saint Cyr et de Laure Eude, stagiaire au bureau de presse du Festival de Cannes en 1985.

Mais ce mercredi 27 avril, l'ex-star du JT de TF1 a décidé de porter plainte avec constitution de partie civile auprès du doyen des juges d'instruction du tribunal de Nanterre contre 16 des 22 femmes qui l'accusent de harcèlement sexuel et de violences sexuelles. "PPDA" accuse ses accusatrices de "dénonciation calomnieuse", comme le rapporte le site de franceinfo. Une nouvelle confirmée par l'avocat de la personnalité médiatique, Philippe Naepels.

"Ces femmes attendent impatiemment de répondre et de le confronter devant des juges, ce que la prescription leur interdisait", a fustigé l'avocate des plaignantes, Laure Heinich. Une enquête dédiée à ces accusations sera au coeur du prochain Complément d'enquête, diffusé le 28 avril sur France 2. Au sein de ce reportage baptisé "PPDA, la chute d'un intouchable", de nouveaux témoignages contre le journaliste seront dévoilés.

Comme celui de Marie, relatant l'agression qui...

Lire la suite


À lire aussi

Trois ans après sa plainte pour viol contre Luc Besson, Sand Van Roy s'exprime
L'homme qu'elle accuse de viol acquitté, elle porte plainte contre l'État
"Il approche mon visage de son sexe" : de nouveaux témoignages glaçants contre PPDA

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles