Près de la moitié des Français sont gênés par le bruit au travail

·1 min de lecture

Après des mois de télétravail (subi ou apprécié...) nous sommes nombreux à avoir retrouvé le chemin du bureau. Oui, mais voilà : que l'on soit dans un open space, dans une boutique ou sur un chantier, le travail en présentiel pose la question des nuisances sonores.

Justement : selon une récente enquête conduite par l'Ifop et l'association Journée nationale de l’audition (JNA), environ 49 % des actifs français déclarent être "gênés" par le bruit et les nuisances sonores sur leur lieu de travail.

Sans surprise, le secteur d'activité où le bruit est le plus gênant, c'est l'industrie (avec 67 % d'actifs qui se plaignent de nuisances sonores). Arrivent ensuite le commerce (58 %) puis le BTP (53 %). Le bruit semble particulièrement déranger les actifs qui travaillent à Paris (56 % des Parisiens s'en plaignent) et les jeunes (les moins de 35 ans sont 52 % à réclamer du calme).

Les nuisances sonores au travail sont mauvaises pour la santé

Par ailleurs, selon l'enquête, 47 % des actifs qui expérimentent le télétravail estiment que le bruit les gêne davantage en présentiel. Ils ne sont que 17 % à trouver les nuisances sonores plus gênantes en télétravail.

Évidemment, les nuisances sonores au travail ont un impact sur la santé des salariés : elles provoquent de la fatigue, de la lassitude et de l'irritabilité, mais aussi des troubles du sommeil, et une gêne auditive. L'association Journée nationale de l’audition (JNA) note également une augmentation (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Cancer du sein triple négatif : le Trodelvy autorisé en France dès le 1er novembre
Angine : quels symptômes et traitements ?
Le premier vaccin contre le paludisme autorisé pour les enfants
Ecole : la liste des 68 départements où le masque devient facultatif
Hématomes : pourquoi j'ai toujours des bleus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles