Publicité

Prénoms 2024 : voici le prénom composé inattendu qui sera le plus donné aux garçons

Le tracas avec les enfants commence bien avant leur arrivée. Après tout, trouver un beau prénom n’est en rien une tâche facile. Outre le sens, la signification ou encore l’origine, la période est également une donnée importante à prendre en compte lors du choix d’un prénom pour enfant. Fut un temps où les prénoms composés faisaient loi surtout dans l’hexagone. D’ailleurs, les prénoms composés étaient relatifs à l’hexagone à une époque. Malheureusement, cette tendance si prisée dans les années 50 tend à disparaître de nos jours. Heureusement, selon l’Office des prénoms 2024 (éditions First), cette tendance des prénoms devrait faire son grand retour. Pour les garçons, comme tous les ans, Claire Tabarly-Perrin et Stéphanie Rapoport ont fait un Top 10 des prénoms composés pour les petits garçons. Pour l’année 2024, le prénom composé qui a remporté la palme serait un prénom d’origine arabe. Il s’agit du prénom Mohamed-Amine ! Un nouveau prénom qui devrait donc envahir les maternités prochainement prenant la place de Mohamed-Ali, Top 1 de 2023.

Prénoms 2024 : le prénom Mohamed-Amine a percé depuis 2008

Selon l’Insee, le prénom composé Mohamed-Amine aurait été relativement faible en 2022 avec seulement 82 naissances. Pourtant, ce prénom aurait déjà fait une percée en 2008, rapporte Marie France. "D’une part, il a supplanté Jean-Baptiste qui régnait sans partage depuis 1981. D’autre part, sa consécration (...)

Lire la suite sur Closer

Tessa Worley enceinte : la championne de ski, jeune retraitée, dévoile son baby bump bien avancé
Aaron Quinn et Denise Huskins : que sont devenus les protagonistes de La vérité kidnappée (Netflix) ?
Mimie Mathy : elle ne participera pas à l’édition 2024 des Enfoirés, la vraie raison dévoilée
“Vraiment ?” : Laetitia Casta gênée par l’insistance de Yann Barthès, elle le rembarre subtilement
Natalie Portman : "il m’a demandé si…", cette question ultra gênante de Charles III qu’elle n’oubliera jamais