La présentatrice météo de France 2 victime de “courriers salaces et d’insultes violentes”

Il semblerait que l’on ne soit toujours pas sortis de l’image sexiste de la Miss météo, une femme qui fait l’objet de fantasmes. C’est bien le problème que déplore Chloé Nabédian. Jeudi 30 janvier 2020, la jeune femme de 34 ans était invitée au micro du 10h/12h de Valérie Anglade-Expert, sur Sud Radio. À l’origine, Chloé Nabédian était venue parler du nouveau programme dédié au climat de France Info, Zéro Émission, dans laquelle on la retrouvera bientôt au côté de Yann-Antony Noghès. Mais c’est finalement autre chose qui a retenu l’attention de l’intervieweuse. En effet, lorsque l’on écrit le nom de la présentatrice météo dans la barre de recherche Google, un mot apparaît : “cuir”. Étonnée, Valérie Anglade-Expert l’interroge. Pour Chloé Nabédian, il y a bel et bien une raison : “De temps en temps, je mets des pantalons en cuir donc il doit y avoir des fétichistes du cuir…”, s’est-elle amusée.

Chloé Nabédian n’est pas la seule concernée

Mais ce n’est finalement pas si drôle que ça… Depuis maintenant trois ans, Chloé Nabédian partage le bulletin météo de France 2 avec Anaïs Baydemir, Nathalie Rihouet et Valérie Maurice. Et ce n’est pas toujours un rôle évident. Face à Valérie Anglade-Expert, elle a révélé recevoir des lettres pour le moins troublantes. “J’ai eu des courriers très très particuliers… Des choses un petit peu très osées, salaces, voire parfois des insultes un petit peu violentes, de personnes qui ne sont pas forcément très bien dans leur peau”, a-t-elle confié. “Je reconnais facilement les écritures, c’est souvent les mêmes personnes”, poursuit-elle. Mais Chloé Nabédian explique ne pas être la seule concernée : “Et puis ça tourne dans tout le service, donc un coup ils se focalisent sur moi et ensuite ils se focalisent sur Valérie [Maurice], Nathalie [Rihouet] ou Anaïs [Baydemir].” Chaque bulletin météo rassemble entre 2 millions, pour la tranche de 13h, et 5 millions de téléspectateurs, pour la tranche de 20h. Mais Chloé Nabédian affirme aussi recevoir des

(...) Cliquez ici pour voir la suite