​​Comment prévenir l’alcoolisme mondain ?

De la convivialité à la dépendance. L'alcoolisme mondain, aussi dit "festif" ou "convivial" s'installe au fil des occasions : l'anniversaire d'un.e ami.e, le mariage d'un.e cousin.e, une bière entre collègues avec le travail, un cocktail au bureau, la signature d'un gros contrat, un déjeuner d'affaires important, etc. Mis bout à bout, ces évènements peuvent nous emmener à consommer plus ou moins régulièrement, de sorte à flirter avec la dépendance. Comment la repérer ? Comment la prévenir ? Quelles solutions mettre en place pour réduire sa consommation d'alcool ? Le Dr Jacqueline Kerjean, chef de service addictologie au CH Bretagne Sud et Stéphanie Ladel, consultante sociale et addictologue, nous éclairent.

Qu'est-ce que l'alcoolisme mondain ?

L'alcoolisme mondain n'est pas une question de quantités, mais de fréquence. On parle d'alcoolisme mondain lorsque l'on consomme de l'alcool de façon quasi-quotidienne, en société, à l'occasion de soirées ou d'événements plus ou moins significatifs. Ce phénomène concernerait près de 4 millions de personnes en France, en particulier les hommes. Il est généralement caractérisé par une alcoolisation faible, mais quotidienne, n'entraînant pas de sentiment de dépendance.

Vins, bières, spiritueux... Tous les types d'alcool sont concernés. De même, l'alcoolisme mondain va à l'encontre des clichés selon lesquels les problèmes d'addiction à l'alcool ne concernent que les personnes défavorisées et désocialisées....

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles