Prévenir et soulager l’arthrose : 25 conseils de spécialistes

·2 min de lecture

La détérioration non réversible du cartilage concerne environ dix millions de Français et ne se guérit pas. Soit. Cela ne signifie pas pour autant qu’elle condamne les malades à la subir sans réagir et les autres à espérer y échapper. Car les médecines classiques et alternatives offrent une riche panoplie de solutions pour s’en prémunir et moins en souffrir. Bons réflexes alimentaires, thérapies manuelles bienfaisantes, sport, compléments alimentaires... Nos spécialistes vous conseillent.

Face à l’arthrose, on a tendance à raréfier sa pratique sportive ou à l’interrompre, par peur d’accentuer les douleurs. « Or, contrairement aux idées reçues, cela n’abîmera pas plus votre cartilage. À l’inverse, c’est bénéfique car la mobilité est entretenue. De plus, cela diminue le risque de chute et améliore la qualité de vie car le moral vient en se dépensant ». Il faut toutefois privilégier des disciplines comme le vélo, la natation ou la marche sur sol plat, et s’interrompre en cas de poussées trop exacerbées. Camille Meunier, ostéopathe

S’il est si salutaire de bouger, c’est parce que renforcer sa musculature amoindrit la pression exercée sur les articulations. « L’engagement des muscles posturaux à soutenir les facettes articulaires en proie à l’arthrose est décisif » dans l’évolution de celle-ci. Des quadriceps toniques permettent de moins pâtir de l’arthrose du genou débutante et freinent la destruction du cartilage, comme le montre une étude australienne. Jonathan Benhaïm, chiropraticien

Les gonflements articulaires liés à la maladie peuvent s’accompagner de poussées douloureuses. Mais ce n’est pas systématique. « Parfois, des articulations abîmées ne font pas souffrir. Dans cette phase chronique, la phytothérapie anti-inflammatoire (curcuma, harpagophytum...) se justifie. » Dre Caroline Karras-Guillibert, rhumatologue

En cas d’atteinte du genou ou des hanches, une canne ou une béquille, à tenir du côté opposé à celui de l’articulation émoussée, améliore les déplacements. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite