Comment pratiquer l'écoute empathique avec son enfant ?

Quand un enfant se sent compris, il lui est plus facile d'exprimer ses émotions et se sentir légitime. L'écoute empathique est primordiale dans ce cas. Voici comment la pratiquer.

L'écoute empathique consiste, comme l'indique la psychothérapeute et écrivaine Isabelle Filliozat dans son livre Au cœur des émotions de l'enfant, à se centrer sur les émotions du tout-petit plutôt que sur les faits. Tout simplement à être dans l'empathie et compatir à ce qu'il ressent.

À découvrir également : 5 phrases qu'il faut éviter de dire à son enfant

Sortir du rapport de force

Par exemple, quand l'enfant affirme « Je n'ai pas envie de dormir ! », plutôt que de lui répondre le classique : « Ah si, il faut que tu dormes pour être en forme demain ! », lui dire plutôt : « Tu n'as pas envie de dormir, je vois que tu préférerais continuer à jouer, je comprends...», tout en continuant malgré tout à le coucher.

De cette façon, le parent sort d'une mécanique de pouvoir et se concentre sur le ressenti de l'enfant en instaurant une confiance. On reformule, sans juger, sans commenter, on accueille son ressenti.

Quand l'enfant est en pleine crise, au lieu de crier à son tour : « Calme-toi ! Arrête de crier ! », dire plutôt : « Je vois que tu es en colère, ça ne va pas du tout ». En sortant de ce rapport de force, une confiance s'installe et l'enfant coopère bien plus.

Se mettre « à hauteur d'enfant »

L'attitude de l'adulte est tout aussi importante que ses mots. On peut notamment s'accroupir pour être face à l'enfant. Il est important de se mettre à sa hauteur pour lui parler. En...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi