Une première Barbie transgenre à l'effigie de Laverne Cox

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Rêver en grand", c'est ce que Laverne Cox souhaite permettre à tous les enfants via la nouvelle Barbie à son effigie. Le visage et le corps de l'actrice américaine aux nombreuses récompenses ont en effet inspiré la première poupée transgenre de Mattel, avec qui elle a travaillé en étroite collaboration.

Un jouet "incroyablement significatif" pour la star, qui raconte la façon dont elle a été humiliée dans son enfance pour avoir émis le souhait de posséder une Barbie. Des années plus tard, après une thérapie, elle a fini par s'en procurer une. "Je [l'ai achetée], j'ai joué avec elle, je l'ai habillée et c'était un moyen pour moi de guérir mon enfant intérieur", livre Laverne Cox.

"Un bel espace de rêve et de possibilité"

La comédienne, qui s'est illustrée dans Orange Is the New Black ou récemment dans la mini-série Netflix Inventing Anna, a insisté sur l'importance de la représentation et la diversité que le projet permet d'apporter plus encore à la gamme. "J'espère que les enfants de toutes les identités de genre peuvent regarder cette Barbie et rêver", lance-t-elle.

Au cours des dernières années, Mattel a ajouté des poupées plus petites, plus rondes, non-genrées et de couleurs différentes à son offre. Récemment, c'est une Barbie équipée de prothèses auditives et un Ken atteint de vitiligo qui ont rejoint les rangs du jouet cinquantenaire, au sein de sa ligne inclusive Barbie Fashionistas.

Une...

Lire la suite


À lire aussi

Petra De Sutter devient la première femme transgenre ministre en Europe
Quinn, première personne transgenre et non-binaire à participer aux Jeux Olympiques
Barbie dévoile ses premières poupées avec des prothèses auditives et atteinte de vitiligo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles