Premier rencard : nos conseils pour une sortie réussie

Premier rendez-vous : acceptez de vous laisser surprendre

Avant de vous rendre à votre rencard, vous pouvez réfléchir à ce qui est important pour vous. Mais attention, il ne s’agit pas de chercher à définir « la personne idéale » à vos yeux, ou les critères que vous aimeriez que la personne remplisse, mais plutôt à garder en tête que l’objectif de cette première rencontre est d’avoir une connexion de qualité.

Cette connexion de qualité ne peut être créée que si chacun accepte, en amont, de se laisser surprendre par l’autre, par une personnalité, et non pas par des critères prédéfinis.

En pensant à ce futur rendez-vous, évitez donc de tout calculer, de projeter des attentes, détendez-vous avant d’y aller, et laissez la rencontre se faire…

Ne vous présentez pas sous votre meilleur jour

La majorité des célibataires pensent qu’il faut absolument se présenter sous son meilleur jour lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois, voire parfois jouer un rôle pour épater l’autre et « marquer des points ».

Or, ce comportement, qui paraît pourtant évident, va fausser la relation et éloigner les deux personnes d’une rencontre « vraie, saine, et sincère ».

« En sur jouant sur ce qui est bien en nous, on va poser un prisme de lecture sur notre personnalité et on ne va pas rendre favorable une émotion ressentie, de part et d’autre », explique Florence Escaravage, Love Coach.

Le contrôle et le filtre « positif » que l’on met en place lors d’un premier rendez-vous ne vont pas permettre à l’autre de « capter l’essence de notre nature ». Certes, un rendez-vous au cours duquel on s’est montré sous notre meilleur jour va susciter l’admiration, de l’intérêt, et parfois même donner envie d’un deuxième rencard, car le premier n’était pas inintéressant, mais il ne va pas emprunter le chemin qui vous mènera à une relation où les deux personnes peuvent tomber amoureuses.

En effet, quelqu’un qui tombe amoureux, est quelqu’un qui est touché, ému par notre personnalité, notre essence. Et pour

(...) Cliquez ici pour voir la suite