Un premier sex-shop virtuel vient de voir le jour sur le Metavers

Si vous avez du mal à passer la porte d’un sex-shop dans la vraie vie, et que vous êtes bien plus à l’aise dans le monde virtuel, voilà qui devrait vous intéresser.

Le géant des sextoys Lovehoney Group, à qui l’on doit notamment le Womanizer ou le Happy rabbit, a annoncé avoir créé une boutique dédiée au bien-être sexuel, autrement dit un sex-shop, dans le Métavers. Cet espace, qui correspond à une boutique virtuelle que l’on visite avec un avatar, est éphémère : ouverte depuis le 15 juillet, elle fermera ses portes le 31 juillet prochain.

Localisée sur Decentraland, l'un des leaders des metaverses crypto, cette boutique virtuelle a pour but d’offrir “une expérience complète et immersive” à l’internaute, qui s’y déplace comme dans une vraie boutique. Ateliers, vidéos explicatives, conseils personnalisés… L’idée est d’offrir une meilleure expérience qu’une simple visite sur un site internet de produits érotiques, en se rapprochant de ce que l’on pourrait vivre dans une boutique réelle, l’anonymat en plus.

Autre atout majeur pour le géant des sextoys : la liberté qu’offre le Métavers (du moins pour le moment), à l’heure où la “Big Tech” met sous silence les marques de bien-être sexuel, avec des réglementations sur Instagram et Google de plus en plus strictes, comme le souligne dans un communiqué Johanna Rief, responsable de l’autonomisation sexuelle chez Lovehoney.

Le groupe met en avant un objectif d’éducation sexuelle : il entend, grâce à cet espace, aider tout un chacun...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles