Prendre des résolutions mensuelles plutôt qu'annuelles nous aiderait à mieux tenir nos objectifs

cottonbro studio

Soyons honnêtes : les bonnes résolutions du 1er janvier passent rarement le cap du mois suivant. Nous sommes pourtant tous rempli·es de bonnes intentions lorsque nous décrétons avec confiance que, cette année, nous ferons plus de sport, attention à ce que nous mangeons ou encore que, cette fois c’est décidé, nous allons lire un roman par semaine. Et quelle déception quand cela ne tient pas ! Mais tout n’est pas perdu. Selon le magazine Stylist, prendre des résolutions n’est pas vain. A condition qu’elles soient adaptées et atteignables rapidement. Autrement dit, mieux vaut prendre de bonnes résolutions chaque mois plutôt que de faire un plan difficile à tenir sur l’année entière.

L’idée vient de Niki Detrich, une créatrice de contenus qui a posté ses bonnes résolutions mensuelles sur TikTok au début de l’année. Elle explique qu’elle dédie chaque mois de l’année à une thématique qu’elle se fixe pour objectif d’améliorer. “A la fin de l’année, toutes ces thématiques s’additionnent”, dit-elle. Le nom de cette astuce : Create your year. Niki Detrich invite donc chacun à “créer son année”.

La force de cette proposition de résolutions mensuelles réside dans la construction de l’habitude. Par exemple, la tiktokeuse a choisi de se focaliser, comme beaucoup d’autres, sur la partie fitness de sa recherche d’une meilleure santé en janvier. Faire du sport, certes, mais aussi “prendre rendez-vous chez le dentiste ou l’ophtalmologue”. En clair, faire tous les check-up que l’on ne prend jamais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Votre prénom est une insulte à la France” : Hapsatou Sy remporte son procès en première instance contre Éric Zemmour
Pourquoi cette réforme des retraites "plus juste" pour les femmes est insuffisante pour lutter contre les inégalités ?
Au Canada, un homme échappe à une condamnation pour viol après avoir plaidé la sexomnie
Ce pays s’apprête à devenir celui qui offre le plus long congé paternité du monde
L'industrie de la beauté inclut (enfin) les personnes porteuses de handicap grâce à ces 3 innovations