Comment prendre soin d’une plante carnivore ?

© iStock

Si vous disposez d’une véranda, installez-y vos plantes carnivores, elles s’y plairont particulièrement. Si vous vivez en appartement, placez les pots près d’une fenêtre. Sachez que l’une des seules espèces à supporter une luminosité plus faible est le népenthès, qui est originaire des régions tropicales et humides. Enfin, certaines espèces plus rustiques, comme la sarracénie, peuvent être cultivées en extérieur, dans les régions au climat tempéré.

L’humidité ambiante doit aussi être très élevée. N’hésitez pas à vaporiser de l’eau sur le feuillage de ces plantes. Attention, cela ne concerne pas les espèces telles que le droséra et la dionée. Un arrosage régulier est indispensable. En été, les plantes carnivores exigent un arrosage quotidien. Veillez cependant à ce que l’eau ne stagne pas dans la coupelle placée sous le pot. La terre doit simplement être humide. Privilégiez de l’eau douce, idéalement de l’eau de pluie. L’eau du robinet est à proscrire, car le chlore et le calcaire sont néfastes pour ces plantes qui sont particulièrement fragiles.

Tous les quatre ans environ, vous devrez procéder au rempotage. Aucune couche drainante, comme les billes d’argile, n’est nécessaire.

Ne versez jamais d’engrais dans les pots. Ce produit contient trop d’aliments nutritifs. De même, n’apportez pas d’insectes. Ce type de plante doit trouver seule son alimentation. Au contraire, une nourriture trop abondante provoquerait un noircissement du feuillage. Enfin, sachez que les plantes qui produisent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite