Vous prenez un antidépresseur ? Attention aux fortes chaleurs !

© Getty Images / skaman306

D’après les expert·es, certains antidépresseurs pourraient nous rendre moins aptes à faire face à la chaleur, et comporteraient même des risques en cas de canicule.

Pendant les épisodes de fortes chaleurs, on sait que certains publics sont plus vulnérables que d’autres, comme les personnes âgées, par exemple. Ce que l’on sait moins, en revanche, c’est que l'augmentation de la température peut aussi avoir un impact sur les personnes qui prennent des traitements psychiatriques pour leur santé mentale.

Lire aussi >> Canicule et fortes chaleurs : des effets délétères sur notre santé mentale

Les risques de la chaleur pour les personnes prenant des antidépresseurs

Les expert·es peinent à se mettre d’accord sur le fait de savoir si oui ou non certains médicaments psychiatriques peuvent exposer à un risque accru d'épuisement ou de malaise face à la chaleur. D’après le psychiatre Chi-Chi Obuaya, qui s’est confié à l’édition britannique du magazine « Stylist », « il existe des preuves anecdotiques que les antidépresseurs peuvent affecter la tolérance à la chaleur, mais les raisons de ce phénomène ne sont pas entièrement comprises. »

En revanche, le docteur admet qu’il existe bien des interactions liées à la chaleur. Il explique : « Ce que nous savons, c'est que différents types d'antidépresseurs [tels que les ISRS et les IRSN (inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-noradrénaline)] influencent différents messagers chimiques appelés neurotransmetteurs - les principaux sont la noradrénaline/noradrénaline, la dopamine et, de manière prédominante, la sérotonine - et que...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles